Equipe

Le fonctionnement des IAI-Awards est basé sur une logique de co-mentorat. Ainsi plusieurs personnes apportent expériences, savoirs et savoirs faire aux autres et réciproquement.  Ceci se fait de façon méthodique, par l’intermédiaire d’ateliers et selon une trame où chacun porte une vue ciblée d’accompagnement. Les co-mentors sont des anciens du concours et se sont suffisamment impliqués dans les initiatives des IAI-Awards pour avoir la légitimité de transmettre aux autres. L’ensemble permet de créer un cercle vertueux de partage.

 


Christophe Binot – Responsable Gouvernance de l’Information, Total Global Services – Président des IAI-Awards – Ancien jury des IAI-Awards – Membre depuis 2014 – Co-mentor des IAI-Awards 18-19, 20-21

Responsable Gouvernance de l’Information : C. Binot a commencé sa carrière comme chercheur en Automatique et Traitement du Signal dans un laboratoire associé au CNRS. Après il est devenu consultant informatique pour Hewlett-Packard. Ensuite il a occupé différents postes comme Architecte des Systèmes d’Information chez Elf et Sanofi puis, comme coordinateur de l’e-Business de Total.  Il a créé au sein de la DSI de Total un département sur la Gestion et Valorisation de l’Information couvrant les domaines de l’IE, du KM, de la GED et de la BI. Puis il est passé du côté de la stratégie du Groupe en étant Analyste Senior à la Direction de l’Intelligence Economique.  Après cinq années à la direction Formation de Total pour y développer l’e-learning, il est maintenant responsable depuis 6 ans de la Gouvernance de l’Information, poste qu’il a créé.

 


Jannick Labatut-Pouyllau – Cheffe du service veille et gestion des connaissances – Direction de la stratégie au Département de la Seine-Saint-Denis – Lauréate des IAI-Awards en 2015 – Membre depuis 2015 – Co-mentor des IAI-Awards 18-19, 10-21
Jannick anime une équipe de 20 personnes qui concentre ses missions sur la veille stratégique, le KM et l’ingénierie documentaire au cœur des projets départementaux. Elle contribue, avec son équipe, à l’évolution de la démarche et du Portail open data du Département, aux projets de dématérialisation des processus documentaires de la Collectivité grâce à la mise en place d’une Gestion électronique des documents transverse (GED) incluant la chaîne du records management et les modes collaboratifs de travail autour des projets et des réseaux de métiers.

 


François Herlent – Responsable de la gouvernance data de la MAIF – Lauréat des IAI-Awards en 2017 – Membre depuis 2017 – Co-mentor des IAI-Awards 18-19, 20-21

Je pilote la démarche de gouvernance de l’information au sein du groupe MAIF. Ceci principalement à travers les comités dédiés (décision, expertises, ..) autour de l’information. Mais surtout, pour ses usages, en animation du réseau des Référents autour des différentes dimensions de la data (responsabilité, connaissance, qualité, droit d’usage et sécurité). Je m’intéresse aux nouveaux moyens technologiques, sociétales, pédagogiques qui permettent d’acculturer à la Data, de valoriser les données (dictionnaire, suivi qualité des données, indicateurs, open data, … ) et aussi aux contraintes associées (RGPD, solva2 pour l’assurance, règles spécifiques MAIF, éthiques, …).

 


Elise Debiès, directrice de l’Institut des hautes études de protection sociale – Lauréate des IAI-Awards en 2019 – Membre depuis 2019 – Co-mentor des IAI-Awards 20-21.

Déjà spécialisée en droit de l’immatériel, c’est en participant à la construction du cadre juridique de l’administration électronique (ordonnance dite « téléservices » du 8 décembre 2005) au sein de l’agence pour le développement de l’administration électronique (ADAE, services du premier ministre) qu’Elise s’est attachée au droit des données du service public, pour ne plus le lâcher. A travers ses différentes missions qui se sont rapidement spécialisées dans la protection sociale sous toutes ses facettes, elle a veillé à développer une approche qui articule les différents corpus juridiques (droit de la protection des données personnelles, droit de l’ouverture des données publiques et droits sociaux) pour améliorer la transparence au service d’une citoyenneté solidaire, en utilisant ces différents leviers… la gouvernance de l’information peut aussi avoir un impact social !

 


François-Benjamin Remazeilles – Data Gouvernance et Data for Business Practice Manager Devoteam – VP Organisation DAMA France – Lauréat des IAI-Awards en 2019 – Membre depuis 2019 – Co-mentor des IAI-Awards 20-21

C’est au cours de mon passage par la DGA que j’ai démarré mon voyage dans la gouvernance de l’information. Il y a bientôt 20 ans, les problèmes de l’époque consistaient à définir les normes, les règles de transformation et d’échange entre les systèmes d’information alliés déployés sur un théâtre d’opérations. Le discours, aujourd’hui, n’a pas changé : Comment fournir une information juste, vérifiée et à jour au bon moment aux bonnes personnes pour prendre la meilleure décision possible ? Derrière cette question se cachent tous les défis de la gouvernance de l’information et de sa mise en application pratique que nous relevons chacun à notre niveau. Bien que cet ouvrage n’y apporte pas toutes les réponses, nous espérons qu’il éclairera notre lecteur au travers des points de vue que ce dernier pourra confronter à sa réalité.

 


Jean-Marie Deray – Responsable de la gouvernance des données au Département des Alpes-Maritimes – Lauréat des IAI-Awards en 2019 – Membre depuis 2019 – Co-mentor des IAI-Awards 20-21

Le Secteur public, au même titre que le secteur privé, est également soumis à la nécessité de maîtriser et valoriser ses données. La fonction que j’occupe au sein du service de la Transformation numérique du Conseil départemental des Alpes-Maritimes est très transversale, faisant le lien entre la DSI et les métiers, tout en organisant un réseau interne sur lequel je peux m’appuyer pour mener la gouvernance des données. L’ouverture des données en Opendata, le travail sur la qualité et sécurité des données, la conformité relative au RGPD, favoriser l’aide à la décision par la mise en place d’une organisation et outils innovants, sont quelques exemples des missions à mener. Faire partie de l’équipe des IAI Awards m’apporte la possibilité de partager des points de vue sur ces enjeux passionnants autour de la gouvernance de l’information.

 


Florent Dewas – Président @ABS – Co-fondateur #GouvInfo – Membre depuis 2010

Mon activité est très attachée au marché des entreprises à taille humaine. Ce sont pour moi des populations d’entrepreneurs polyvalents qui nécessitent des appuis ponctuels et pragmatiques en innovation et des apports technologiques adaptés. Grâce à @bs, une association que je souhaite souple et locale, j’ai plaisir à accompagner et répondre à des besoins orientés vers le partage de l’information. Rapport de confiance, échanges et plaisir sont des valeurs fortes de mon modèle économique. Le système global d’organisation d’une entreprise, une entité mouvante, me passionne et les technologies sont, dans une implication pragmatique de tous leurs acteurs, des moyens d’accompagner l’agilité de ces organisations.

 


Patrick Larcheveque – Directeur de projet numériques internationaux – Co-fondateur #GouvInfo – Ancien jury des IAI-Awards – Membre depuis 2010 – Co-mentor des IAI-Awards 20-21

« Comment marier gouvernance et technologie de l’information en toute raison (cloud, vous avez dit cloud ? et big data, et open data ? et quoi d’autre encore ?) avec pour dote, une société en pleine numérisation ? Le numérique s’invite aujourd’hui dans la plupart des échanges d’information entre êtres humains et il semble bien parti pour en devenir l’acteur incontournable. Un mal ? Un bien ? Nous avons tous notre avis sur la question. Cette réalité, j’ai pu la voir évoluer et l’accompagner avec le recul nécessaire que me procurent mon expertise du monde IT depuis 1986. Patrick Larchevêque, œuvrant au cœur des problématiques d’échanges d’information sécurisés et internationaux. »

 


Isabelle Keraudren – Chef de projet applications RH TRANSDEV – Co-fondatrice #GouvInfo – Membre depuis 2011

Spécialisée dans la gestion de la connaissance et la mise en place d’applications métiers. Dans le flot numérique qui nous entoure et parfois nous submerge, il me semble important de se recentrer sur l’essentiel, à savoir le contenu. C’est l’information qui peut être enrichie pour créer de la valeur ajoutée et améliorer connaissance et expertise au sein d’une organisation. La gouvernance vient alors aider à cet enrichissement et à l’organisation de cette information pour favoriser au maximum le partage et la mise en pratique de l’expertise et du savoir. Quant aux outils… ce ne sont que des outils ! Il appartient donc aux acteurs qui produisent, capitalisent, valorisent, transmettent la matière informationnelle de les utiliser de manière à optimiser son management et sa gouvernance.

 


Abdellatif Hedda – Directeur de mission open data et dispositif smart city – Mairie de Saint Ouen – Membre depuis 2018 – Co-mentor des IAI-Awards 18-19, 20-21

De la technique, à la gestion du projet au management du système d’information, mon expérience est enrichie par la « data » (open data, big data, gouvernance de l’information), la transformation numérique et la smart city. En recherche constante d’amélioration, j’apporte également ma contribution dans le cadre des réseaux associatifs et professionnels, des séminaires, conférences ou de formations sur le management, l’évaluation des stratégies de l’innovation numériques et, l’accompagnement du changement, etc… Ma passion pour ces sujets me donne une bonne connaissance des enjeux auxquels les entreprises et les administrations en particulier les collectivités locales sont confrontées. Je concilie mes valeurs personnelles tournées vers le respect de l’humain et l’exercice de mes missions.

 


Isabelle Wattiau, Professeur à l’ESSEC, Titulaire de la Chaire Stratégie et Gouvernance de l’Information – Membre depuis 2018

La gouvernance de l’information est un sujet incontournable aujourd’hui. C’est pourquoi j’ai créé cette chaire « Stratégie et Gouvernance de l’Information » pour rapprocher mes étudiants, mes collègues chercheurs et moi-même des entreprises qui s’intéressent à ces sujets. Je m’intéresse à la qualité de l’information, à sa modélisation, à la problématique de l’anonymisation des données sensibles. Par ma participation à l’équipe IAI-Awards, je souhaite partager, donner et recevoir des idées, des analyses, des expériences sur ces sujets mais aussi mieux appréhender la façon dont les individus s’emparent de ces sujets dans les organisations.

 


Lionel Husson – Maître de conférences à La Rochelle Université – Ancien directeur de Spark Archives – Enseignant dans la Chaire ESSEC Stratégie et Gouvernance de l’information – Membre depuis 2016 – Co-mentor des IAI-Awards 20-21

Attiré il a déjà quelques années, d’abord par curiosité, par la gouvernance de l’information, je m’y suis rapidement fortement intéressé dans le cadre de mes activités professionnelles. A l’époque directeur de Spark Archives, éditeur d’un logiciel d’archivage électronique, je souhaitai remonter dans le cycle de vie de l’information pour en faciliter l’exploitation sur toute sa durée d’utilité. J’ai alors croisé la route de Jean-Pascal, incontournable héraut de ce riche domaine. Je continue aujourd’hui à porter haut ce sujet auquel je crois fortement, même si son périmètre et son importance stratégique sont encore parfois flous pour nos dirigeants d’entreprises, d’associations et d’organisations diverses. J’espère donc que cet ouvrage vous éclairera suffisamment. Vous pourrez ainsi prendre toute la mesure stratégique de ce domaine complexe mais passionnant, et qui sait commencer votre propre démarche de mise en œuvre…C’est en tout cas ce que je vous souhaite !

 


Jean-Pascal Perrein – Président 3org – Fondateur #GouvInfo – Directeur exécutif de la Chaire ESSEC Stratégie et Gouvernance de l’information – Membre depuis 2010 – Co-mentor des IAI-Awards 14-15, 16-17, 18-19, 20-21

Ma passion est sur tout ce qui touche l’information, sa gouvernance, ses usages, son organisation, ses impacts culturels. Et faire de cette complexité des terrains d’opportunités. Depuis 2010, je me suis positionné en précurseur sur le sujet de la gouvernance de l’information. Un objectif : faire de cette niche une préoccupation stratégique de nos organisations. Ainsi sont nés #GouvInfo et « l’observatoire GouvInfo » en 2010, « le réseau social ComInfo » en 2011, l’association GouvInfo IAI en 2014, les « IAI-Awards » en 2015, la chaire ESSEC Stratégie et Gouvernance de l’Information en 2018 crée avec Isabelle Wattiau. A travers toutes ces initiatives, une volonté à travailler autrement, de façon durable, sans approche commerciale directe. Un futur sociétal que je crois possible.